menu

Françoise Taylor Review - 2

Related article: Françoise Taylor.

L'Art de L'Illustration - Le Phare, 29 Mars 1947

NOUS AVONS DIT ici même, combien ingrat est le métier d'illustrateur. A quelle discipline ne doit pas, en effet, se soumetre l'artiste qui, en dehors de son métier propre, doit parvenir à plier sa personalité au point de se confondre avec l'auteur, dont il entend illustrer les textes ou redommencer le récit par l'image.

Bien plus, pour faire de bonnes illustrations, il ne suffit pas comme s'en contentent trop souvent certains illustrateurs, de rendre par un dessin un passage determiné d'une oeuvre littéraire. Il faut que ce seul dessin rende à la fois toute l'atmosphere du livre et tout le tempérament de l'écrivain.

Ce tour de force, Françoise Wauters le réussit très bien. Citon par example "Acheval sur le sean de charbon". Cette seule lithographie nous semble un résumé magistral de "La chevauchée du sean de Kafka". Tout s'y retrouve, angoisse, crainte, souffrance.

Françoise Wauters a d'ailleurs très bien compris que l'illustration de peut se contenter d'être anecdotique et que le procédé qui convient très bien pour illustrer tel auteur, ne donnera aucun résultat, confronte à tel autre.

C'est d'ailleurs pour ces multiples raisons que l'artiste n'hésite pas à recourir aux procédés les plus divers, utilisant tour à tour la lithographie, le bois, le linoléum, l'eau-forte, la pointe sèche, le lavis, l'aquarelle et la gouache.

Parmi ses lithographies, citons "Deuil" émouvant de simplicité et de grandeur. Le dessin se passe de tout commentaire et devient un récit par lui-même, "Natassia Philipouvna" pour l'oeuvre de Dostoievski, le Kafka déjà mentionné, et les deux illustrations pour "Le Nègre du Narcisse" de Joseph Conrad.

Quelle merveille de jeunesse, de finesse et de subtilité que les dessins destinés à illustrer les Vingt-et-un contes d'Andersen, et "Alice au Pays des Merveilles".

Humour et grace encore que ces illustrations de chansons francaises comme "Il était un petit navire" et "Le sort tomba sur le plus jeune".

Puis, voici plus dramatiques, plus sombres, plus poignantes les images de guerre destinées à un texte de Herman Tierlinck.

Si l'artiste désire nous faire part d'un certain mystère, d'une certaine grandeur, c'est au bois qu'elle fait appel et voici "St François", "St Michel", "St Hubert", et "St Pierre et St Paul".

Tandis que si elle veut se faire l'interprète d'une grâce légère et aérienne, si elle veut nous entretenir de cages, d'oiseaux, de poissons ou de pièges, c'est à la pointe sèche qu'elle s'addresse, ce procédé lui permettant une écriture plus incisive, plus immátérielle aussi.

L'exposition des oeuvres de Françoise Wauters, qui a lieu en la Galerie Dietrich, sera pour beacoup une révélation. Les sujets qu'elle y montre ont été juiceusement groupés et permettent de se rendre compte de la diversité de son art et ses moyens.

Puis son talent retenir l'attention de nos meilleurs éditeurs, car ils trouveraient en elle une artiste d'une rare sensibilité, capable de s'attaquer à des oeuvres d'envergure.

Paul H. BOURGUIGNON

Related article: Françoise Taylor.

Page last modified: January 16, 2015

Patrick Elsewhere

The art of Françoise Taylor:
paintings & drawings by my mother, vécue 1920-2007